Efficacité énergétique des bâtiments : les clés pour réduire sa consommation

4 Sep 2023 | monitoring énergétique

Qu’il s’agisse de construire un nouveau bâtiment ou de rénover un bâtiment existant, l’efficacité énergétique est essentielle pour réduire la consommation d’énergie et les coûts associés pour les bâtiments.

Passage obligé pour mettre en place une stratégie efficace : la mesure et le suivi des performances énergétiques de manière précise. Découvrez les clés pour une efficacité énergétique optimale de vos bâtiments dans l’article ci-dessous.

Les enjeux de l’efficacité énergétique dans le bâtiment

L’efficacité énergétique des bâtiments ne se réduit pas simplement à la réduction de vos coûts d’électricité. Elle joue un rôle déterminant dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et dans la préservation des ressources naturelles.

40 %

Saviez-vous que les bâtiments représentent environ 40 % des consommations énergétiques françaises ? Cette statistique, à elle seule, souligne l’importance cruciale de l’optimisation de l’efficacité énergétique dans le secteur immobilier.

À mesure que les règlementations et les normes relatives à l’efficacité énergétique des bâtiments, comme le décret BACS, entre en application , elles exercent une pression croissante sur les professionnels de la conception et de la gestion immobilière. Ces contraintes incitent ces acteurs à revoir en profondeur leurs stratégies et à explorer de nouvelles approches pour minimiser leur impact environnemental.

Comprendre les composants clés de l’efficacité énergétique

Pour optimiser l’efficacité énergétique, il est essentiel de comprendre les composants clés qui y contribuent.

L’efficacité énergétique se calcule en déterminant le rendement énergétique. Concrètement, c’est le ratio entre énergie utile et  énergie consommée pour un équipement.

💡 Efficacité Énergétique (%) = (Énergie Utile / Énergie Totale) x 100

1. Calculer l’énergie consommée par l’ensemble des équipements

Il est nécessaire de prendre en considération l’ensemble des appareils de chauffage, d’eau chaude, les appareils électroménagers, et ainsi de suite, présents dans le logement. Il s’agit, en d’autres termes, de mesurer vos consommations énergétiques totales.

2. Déterminer l’énergie utile

L’énergie utile représente la quantité d’énergie réellement utilisée pour effectuer une tâche ou un travail spécifique. Par exemple, si vous évaluez l’efficacité d’un chauffe-eau, l’énergie utile serait l’énergie thermique (chaleur) produite pour chauffer l’eau.

3. Trouver les postes les plus importants pour agir concrètement

Certains composants jouerons un rôle plus important dans l’efficacité énergétique du bâtiment. C’est le cas notamment de :

  • L’isolation thermique
  • Les systèmes CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation)
  • L’éclairage

Pour identifier les postes de dépenses énergétiques les plus significatifs, une approche clé consiste à mesurer et à distinguer les consommations de vos équipements, puis à les comparer aux résultats obtenus.

3 conseils pour choisir des matériaux et équipements écoénergétique

Recherchez la certification et la conformité aux normes

Lors de la sélection de matériaux de construction et d’équipements, recherchez ceux qui ont été certifiés comme respectueux de l’environnement par des organismes tels que LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) ou Energy star par exemple. Ces certifications garantissent que les produits répondent à des normes élevées en matière d’efficacité énergétique et de durabilité.

Évaluez l’efficacité énergétique

Pour les équipements tels que les systèmes CVC, les appareils électroménagers, et l’éclairage, consultez les indicateurs d’efficacité énergétique. Optez pour des produits avec une cote d’efficacité énergétique élevée, car ils consomment moins d’énergie pour fournir les mêmes performances.

Privilégiez les matériaux durables et recyclés

Choisissez des matériaux de construction durables qui ont une longue durée de vie et nécessitent moins d’entretien. Les matériaux comme le bois certifié FSC (Forest Stewardship Council) garantissent une gestion responsable des forêts. Pour encore améliorer l’impact environnemental de vos bâtiments, recherchez également des matériaux recyclés ou recyclables, qui contribuent à réduire la quantité de déchets dans les décharges.

Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments ?

Énergies renouvelables

Lorsque vous concevez votre bâtiment, envisagez l’intégration de sources d’énergie renouvelable telles que des panneaux solaires, des éoliennes, ou des systèmes de récupération de chaleur. Ces sources d’énergie réduiront la dépendance aux combustibles fossiles et contribueront à des économies d’énergie significatives à long terme.

Conception intelligente

Commencez par une conception intelligente qui tient compte de l’orientation solaire, de l’isolation, des matériaux de construction et de l’utilisation efficace de la lumière naturelle. Une bonne conception peut réduire considérablement la charge énergétique du bâtiment.

Eclairage et appareils économes en énergie

Installez les appareils les plus performants possible. Par exemple pour vos éclairages, les éclairages LED sont bien plus performants. Associés à des capteurs de lumière, vous réduirez d’autant plus votre consommation d’énergie liée à l’éclairage. Optez aussi pour des appareils électroménagers économes en énergie pour réduire vos consommations d’électricité.

Isolation thermique et étanchéité

Une bonne isolation réduit les pertes de chaleur en hiver et les gains de chaleur en été, minimisant ainsi la nécessité de chauffage et de climatisation. Assurez-vous que votre bâtiment est correctement isolé et étanche à l’air pour minimiser les pertes de chaleur ou de froid. Si ce n’est pas le cas, pensez à opter pour des travaux de rénovation afin d’éviter au maximum les pertes d’énergie.

Systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation efficaces

L’utilisation de systèmes CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation) écoénergétiques  permet de maintenir des températures confortables tout en minimisant la consommation d’énergie. Investissez dans des systèmes modernes et économes en énergie, et assurez-vous qu’ils sont bien entretenus.

Gestion de l’énergie

Mettez en place des systèmes de gestion de l’énergie pour surveiller et optimiser la consommation d’énergie en temps réel.

De réelles économies grâce à l’efficacité énergétique dans le bâtiment

Calculer le retour sur investissement (ROI) des mesures d’efficacité énergétique

L’une des principales raisons pour lesquelles l’efficacité énergétique est devenue un élément clé dans la construction est la possibilité de réaliser de réelles économies financières. Pour les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments, il est essentiel de calculer le Retour sur Investissement (ROI) des mesures d’efficacité énergétique pour évaluer leur rentabilité. Cette démarche permet de déterminer combien de temps il faudra pour récupérer l’investissement initial grâce aux économies d’énergie réalisées.

💡 ROI = [(Économies – Coûts initiaux) / Coûts initiaux] x 100

Étape 1 : Identifier les coûts des mesures d’efficacité énergétique

  1. Coûts de mise en œuvre : Ceci comprend les coûts liés à l’achat et à l’installation de l’équipement, tels que l’isolation, la rénovation, les systèmes HVAC (chauffage, ventilation et climatisation) plus efficaces, les panneaux solaires, etc.
  2. Coûts d’entretien et d’exploitation : Prenez en compte les coûts d’entretien et d’exploitation associés aux nouvelles technologies ou aux améliorations, y compris les coûts de maintenance, les frais de remplacement périodique, etc.

Étape 2 : Estimer les économies générées

  1. Réduction de la consommation d’énergie : Calculez la réduction prévue de la consommation d’énergie grâce aux améliorations apportées. Cela peut inclure la réduction de la consommation d’électricité, de gaz, de chauffage, de refroidissement, etc.
  2. Réduction des coûts d’exploitation : Évaluez comment les économies d’énergie se traduisent en réductions de coûts d’exploitation, tels que les factures d’énergie, les coûts de maintenance réduits, etc.
  3. Amélioration de la valeur du bien : Si les améliorations augmentent la valeur de votre propriété, prenez en compte cette augmentation potentielle pour estimer les économies.

Pour évaluer les coûts et les économies liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique, plusieurs méthodes sont disponibles. Les audits énergétiques professionnels sont l’une des approches les plus courantes. Ils permettent d’identifier les domaines spécifiques où des améliorations peuvent être apportées et d’estimer les coûts associés. Ces études détaillées sont essentielles pour définir une stratégie efficace.

Besoin d'un outil de monitoring énergétique ?

Incitations et subventions pour les projets d’efficacité énergétique

De nombreuses incitations et subventions sont disponibles pour soutenir les projets d’efficacité énergétique. Ces incitations financières peuvent considérablement réduire les coûts initiaux d’un projet, rendant ainsi l’efficacité énergétique encore plus attrayante du point de vue financier.

Dispositif pour les propriétaires ou gestionnaires de bâtiments tertiaires

Pour tous les bâtiment tertiaire « Chauffage des bâtiments tertiaires » qui propose des primes bonifiées aux propriétaires ou gestionnaires de bâtiments tertiaires souhaitant remplacer leurs équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire au fioul, au charbon ou au gaz peu performants.

Toutes les informations sont disponibles sur le site https://www.ecologie.gouv.fr/

Favoriser les économies d’énergie dans les collectivités

Les travaux énumérés ci-dessous peuvent être financés par des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) lorsqu’ils respectent les critères spécifiés :

  • la rénovation de l’éclairage public extérieur.
  • l’isolation ou le changement de chauffage pour les bâtiments publics
  • l’isolation ou le changement de chauffage pour les logements résidentiels individuels
  • le raccordement d’un bâtiment public ou d’un bâtiment résidentiel à un réseau de chaleur.

L’état et l’ADEME proposent eux aussi des aides au financement des projets

d’investissements d’efficacité énergétique

  • Le fonds Décarbonation ou le fonds Chaleur de l’ADEME offrent la possibilité de bénéficier d’un soutien financier pour votre projet d’investissement visant à améliorer l’efficacité énergétique. Des appels à projets sont régulièrement lancés. Pour obtenir plus d’informations sur ces opportunités, vous pouvez contacter votre direction régionale de l’ADEME.
  • Les Subventions de l’Agence de Services et de Paiements de l’État (ASP) financent des projets dont l’investissement est inférieur à 3 millions d’euros, sur la base d’une liste de technologies d’amélioration de la performance énergétique et CO2 (tels que des brûleurs micro-modulants, échangeurs de chaleur, etc.). Ces subventions peuvent couvrir 10 à 50 % des dépenses éligibles de ces projets.
  • Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) sont une option de financement pour les projets d’efficacité énergétique, et ils se divisent en deux catégories :
    • Opérations standardisées : Si votre projet est considéré comme une action très reproductible, vous pouvez bénéficier d’un soutien forfaitisé pour faciliter sa réalisation. Des fiches CEE détaillent les conditions d’éligibilité et précisent le montant forfaitaire en kWh cumac, qui reflète les économies d’énergie moyennes générées par votre projet par rapport à une situation de référence.
    • Opérations spécifiques : Pour les projets plus complexes, il est possible d’envisager un financement CEE grâce au dispositif des opérations spécifiques. Dans ce cas, vous devrez constituer un dossier CEE spécifique en définissant les économies d’énergie théoriques de l’opération, en étayant vos hypothèses. Le Guide technique des opérations spécifiques de l’ADEME contient les informations détaillées sur cette démarche.

En synthèse, il est certain que l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un bâtiment est un enjeu crucial pour réduire les coûts, minimiser l’impact environnemental et améliorer le confort des usagers. Pour assurer que ces améliorations portent leurs fruits, les gestionnaires de bâtiments doivent donc scrupuleusement mesurer et de suivre les performances énergétiques.

L’efficacité énergétique de l’industrie, elle dépasse les limites du bâtiment, avec un nouvel enjeux : celui de la centralisation de toutes les données énergétiques.

Sur le thème monitoring énergétique
contactez-dDruid

Vous voulez transformer votre entreprise grâce à l’IoT?

Nous avons la solution personnalisée qu’il vous faut. Parlez à notre équipe d’experts dès maintenant pour en savoir plus.